La pollution de l’air intérieur coûterait près de 20 milliards par an en France

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a rédigé la première facture des différents coûts générés par la pollution de l’air intérieur.

Vous ne regarderez plus votre intérieur comme avant. Les particules et autres polluants atmosphériques ne sont pas seulement nocifs dans la rue : la pollution de l’air intérieur a aussi un impact sur la santé dont le coût global pour la collectivité atteindrait environ 19 milliards d’euros par an. Décès prématurés, remboursement des soins, pertes de production… L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a rédigé la première facture, encore incomplète, des différents coûts générés par la pollution de l’air intérieur, en partenariat avec l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur et Pierre Kopp, professeur d’économie à la Sorbonne.

Cette étude, la première du genre sur l’air intérieur où nous passons près de 90 % de notre temps, se veut « plus illustrative que quantitative » en raison du manque de données pouvant exister pour certains polluants, précisait vendredi l’Anses. L’étude s’est limitée aux conséquences sanitaires et économiques de six polluants, les mieux étudiés : benzène, radon, trichloréthylène, monoxyde de carbone, particules et fumée de tabac.

[…]

Lire la suite sur LePoint.fr